Imprimer cette page

Petite voix et Design son

« Je suis la voix que vous entendez partout où vous vous trouvez. La toute petite voix qui tourne en boucle dans votre tête, obsédante, envoûtante. Celle dont le sucre dissimule l’aigreur, l’envie, la haine.
Toujours douce, et pourtant si pernicieuse.
Je suis cette petite voix que vous entendez tout en refusant longuement de l’écouter.
Heureusement, certains d’entre-vous m’accordent la véritable attention que je mérite… »
Voix off du générique de début de chaque épisode.

 

La petite voix. Celle qui nous parle au plus profond de notre âme.

Des fois, ange ; des fois, démon.

Elle incarne à la fois nos pulsions et notre raison.

Nous sommes éduqués à faire taire celle qui s’exprime au nom de nos pulsions et, lorsque nous lui cédons, nous gardons cela bien précieusement enfermé dans notre jardin secret. C'est comme cela qu'une communauté civilisée se constitue.

Mais certains parmi nous ont renoncé à ce combat permanent et permettent à leur voix intérieure de dire tout ce qu’elle souhaite, le Bien comme le Mal.

Pire, ils prêtent une oreille bien plus attentive lorsqu’elle les incite à la perversion, aux crimes, aux violences et déviances de toutes sortes. Ils la laissent pervertir leur moi profond, le transformer en un lieu sombre, hermétique à toute lumière.

C’est dans ces lieux dépourvus d’espoir que nous allons emmener le spectateur, afin de lui faire prendre conscience de la chance qu’il a d’avoir su résister.

 

La voix off, le coeur du dispositif

L’ambition de From Hell est de plonger les spectateurs au cœur d’une expérience sensorielle inédite, en en faisant les témoins discrets des pulsions et tentations qui tourmentent l’âme d’un tueur en série.

Pour cela, j’ai opté pour une voix off, qui se ferait douce, sucrée, même lorsqu’elle suggérerait sournoisement —jamais directement— de commettre l’innommable.

Cette voix, c’est la mauvaise conscience de Pinocchio, et plus généralement, celle du Mal. C’est pour cela qu’elle est récurrente, identique chez tous les meurtriers dont nous dresserons le profil psychologique dans la série.

Or, quand on pense amour des mots, travail de l’intonation, du rythme, du phrasé, deux noms me viennent immédiatement à l’esprit : Fabrice Luchini et Philippe Torreton (contacts en cours).

Bien sûr, la rédaction de cette voix off se fera directement à partir du profil psychologique dressé par Emma Oliveira et Florent Gathérias : ici, pas d’approximation, mais une retranscription dramatique de ces conclusions cliniques.

 

Un monde à la fois familier et étrange

Afin de plonger, lors des séquences d’introspection, les spectateurs dans ce lieu aussi familier (nous avons tous un monde intérieur) que désorientant qu’est l’âme d’un tueur en série, il nous fallait une musique du même acabit : à la fois surprenante, originale, légèrement déstabilisante, sans être, pour autant, tellement expérimentale qu’elle ferait sortir les spectateurs de ces passages au lieu de les immerger.

La solution que nous avons trouvée porte un nom : Michel Redolfi.

Pape de la musique subaquatique, qu’il développa alors qu’il était directeur du CIRM de Nice, Michel est aussi un sound designer reconnu qui travailla pour France 2, ARTE, France Culture et qui se produit dans bon nombre de festivals.

Sa musique, étrange, participera, avec la voix off et les dessins à amener les spectateurs là où nul n’est jamais allé : dans l’âme d’un autre.

Enfin, afin de restituer au mieux cette immersion sonore, 2 mixages seront proposés : un stéréo binaural et un en 5.1

  • Visuel
  • Phase: Développement
  • Recherche:
    Vous êtes un producteur ou un diffuseur étranger ? From Hell vous intéresse ?

    N'hésitez pas à nous contacter.
  • Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.